fin-coree-du-nord

Bientôt la fin de la Corée du Nord ?

En Corée du Nord, la situation est loin d’être mise au calme. Les jours de Kim Jong-un sont comptés dû aux nombreuses provocations qu’ils lancent.

La fin de la Corée du Nord approche

Un ex-diplomate nord-coréen passé au Sud en août dernier a déclaré que le nombre de Nord-Coréens qui ont voulu tourner le dos au dictateur augmente du jour au lendemain. Le régime traditionnel de Pyongyang est sur le point de s’effondrer. Durant une conférence de presse, il a avoué qu’il ne reste plus que quelques temps pour que Kim Jong-un reste au pouvoir. Actuellement, le régime nord-coréen est sur une pente décroissante. Pour preuve, bon nombre de membres de l’élite nord-coréenne décident d’abandonner Kim Jong-un.

En fait, depuis sa fondation en 1948, la Corée du Nord a toujours été sous le contrôle de la dynastie des Kim. Cependant, cela fait déjà à plusieurs reprise qu’elle est l’objet de résolutions de sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU décrétées pour l’obliger à renoncer à ses programmes nucléaire et balistique interdits. De plus, en arrivant au sommet du pouvoir, Kim Jong-un a écarté les hauts responsables du régime dans d’impitoyables purges.

Kim Jong-un est considéré comme l’homme le plus dangereux de la planète. Il oblige les diplomates nord-coréens, lorsqu’ils sont nommés à l’étranger, de laisser un de leurs enfants au pays. C’est en quelque sorte une « garantie » de leur fidélité au régime. Mais ce n’est qu’une forme d’otage pour diriger les diplomates nord-coréens. Cependant, Thae Yong-Ho a eu l’aubaine d’avoir l’opportunité de se rendre en Grande-Bretagne avec ses deux fils.

La Corée du Nord menace et se vante sur les américains de disposer d’un missile intercontinental (ICBM) capable d’atteindre le territoire américain avec le feu nucléaire. La seule issue pour dominer cette situation c’est d’éliminer le régime de Kim Jong-un.

coree-du-nord-fin

Les colères du monde pèsent sur la Corée du Nord

Depuis l’assassinat de Kim Jong-Nam, en savoir plus ici, les faits en Corée du Nord ne cessent de d’évoluer. En effet, Kim Jong-Nam voulait que le régime nord-coréen ne doive pas être dirigé par une dynastie. Il a souhaité que le pays s’ouvre à l’extérieur. Sauf que Kim Jong-Un, comme il fait tuer son oncle, l’a éliminé. Paranoïaque, ce dictateur a gouverné le pays par la terreur et il veut bâtir un empire à son rythme. La relation de la Corée du Nord avec les autres pays s’est empirée. D’abord, la Chine est interpellée par l’assassinat de Kim Jong-Nam. Actuellement, le gouvernement chinois a arrêté l’approvisionnement de charbon en Corée du Nord, qui représentait plus de 25 % de l’ensemble des exportations nord-coréennes. C’est une décision que le pays n’a pas digéré et que l’équipe de Kim Jong-Un l’a considéré comme « inhumaine ».

Quant à la famille Trump, ce dernier a infligé une menace sur la possibilité d’utiliser la force armée contre la Corée du Nord si besoin est.

Mais malgré les colères des autres pays, Kim Jong-Un n’est pas prêt à reculer. Il nous reste à savoir combien de temps les Nord-Coréens vont encore supporter cette dictature.