enceintes-bluetooth

The Doors Jim Morrison : biographie

Chanteur, cinéaste et poète né sous le signe du Cancer, Jim Morrison est l’un des piliers fondateurs du très célèbre groupe de Blues/Rock : The Doors. La génération des sixties connait très bien cette formation qui, malgré une carrière assez brève, marque l’ère du jazz, du flamenco et des musiques du monde. Retour sur le parcours de ce groupe américain dont le leader vocal et très charismatique parolier, Jim Morrison, en est à la fois le fondateur et le démolisseur.

Biographie

Jim Morrison est une véritable légende du rock. Mais avant d’être une bête de scène, l’homme se nourrissait d’un tout autre rêve : la poésie et la méditation. Deux concepts qui ont certainement fini par l’emporter sur sa carrière d’artiste.

Jim Morrison est né le 3 juillet 1971 à Melbourne. Fils d’un militaire et d’une femme au foyer, il grandit au sein de sa famille avec son frère et sa sœur. Les nombreux déménagements occasionnés par le métier de son père marqueront beaucoup son enfance et son adolescence. Sa passion pour l’art se dévoile pourtant à Los Angeles où il voue un intérêt bien développé pour le cinéma, la littérature, les arts visuels et la poésie. Las de vivre sous le règne dictatorial de son père, il quitte sa famille et décide de voler de ses propres ailes.

Jim fait la connaissance de Ray Manzarek sur les bancs de l’université UCLA. Aux côtés de John Densmore et Robbie Krieger, il créée le groupe The Doors. Un nom qu’il choisit notamment pour exprimer son désir de creuser l’univers du spirituel. Le groupe se produit d’abord dans des bars de Los Angeles avant de signer un premier contrat avec Elektra. Leur premier single, Light my Fire, pousse le groupe au devant de la scène. Jim Morrison devient un véritable sex-symbol et s’arrache les contrats des plus grands magazines.

Un succès qui s’éteint rapidement à cause de son addiction à la drogue. En 1967, Jim met de côté le rock pour plonger dans le chamanisme, la méditation transcendantale et la poésie. Le groupe aura signé trois albums (The Doors, Strange days et Waiting for the sun) avant que Jim ne meurt dans des conditions entourés de légendes et affabulations.

test-enceinte-bluetooth

Ses meilleurs titres et anecdotes

Jim décède ainsi à 27 ans, des suites d’une overdose à l’héroïne. La police retrouve son corps inerte dans sa baignoire, mais on raconte qu’il a été retrouvé inanimé un peu plus tôt dans les toilettes d’un bar parisien.

La plupart des textes du groupe The Doors datent de l’époque où Jim était encore au lycée. Horses latitude du second album, Strange Days, est d’ailleurs un véritable mélange de prose mélancolique, avec des bruits et des cris étranges en fond sonore. Certaines compositions comme Five to One renferment aussi un grand mystère, alors que les paroles sont pointées d’appel à la révolution.

On dit que Jim avait un QI de 149, alors que la moyenne se situe entre 90 et 110. Le génie aux performances extraverties était pourtant un être très réservé, qui n’acceptait pas de se montrer en public sans être accompagné.

Si cet article vous a plus et que vous kiffez le son, allez faire un tour sur ce site de revue d’enceinte Bluetooth, ça devrait vous plaire ;)